Ecce Panis Angelorum !

OCCO CODEX

L’oeuvre centrale de ce programme consacrée à la Solennité du Corpus Christi est la messe « de Venerabili Sacramento » (Ecce Panis Angelorum) de Jehan Barra dit « Hottinet » tirée du fameux manuscrit le OCCO CODEX (Brussels, Royal Library, MS. IV, 922) paru au début du XVIe s. Ce manuscrit tire son nom de son propriétaire Pompejus OCCO (1483-1537) et contient des oeuvres majeures de la Renaissance comme la messe Pange Lingua de Josquin des Prez, ainsi que celles de Jean Mouton, Gascongne, le Requiem d’Anthonius de Divitis et un ensemble de motets au St Sacrement dont cinq élévations « O salutaris » et un « Tantum ergo » anonymes.

Occo Codex.jpg

Jean Barrat, dit Hottinet ( né Montigny-le-Roi ; fl 1510-23 )

 

Compositeur et chanteur français. Sous le nom de « Jehan Barat », il était haut-contre à la Ste Chapelle à Paris, entre 1510-1512. En tant que « Jean Barat dit Hottinet » il fut maître de chapelle de la cathédrale de Langres de 1512 à au moins juillet 1514, et en tant que « Hanotin Barra », il retourne à la Ste Chapelle en octobre 1523. Dans les sources musicales, il est toujours « Hotinet » ou « Hotinet Barra ». Bien qu'une partie de sa musique soit conservée dans des sources italiennes, il n'y a aucune raison de supposer qu'il a voyagé en Italie. Comme beaucoup de ses contemporains français, Barra privilégiait un style construit principalement sur de courts duos souvent imitatifs, souvent superposés pour produire une texture pleine de voix. Il a utilisé moins de mélismes et moins d'homophonie que Mouton et Févin, ses modèles évidents, mais il a maintenu l'articulation structurelle claire typique de leur travail. Deux des motets de Barra publiés par Attaingnant font partie d'un cycle parisien d'antiennes en « O ». O radix Jesse en particulier se distingue par son recours à la construction cantus-firmus. La messe, assez largement diffusée « Ecce panis angelorum »paraphrase le plain-chant d'une partie de la séquence du Corpus Christi, Lauda Sion, à la voix de ténor.L'imitation déplace les motifs du chant dans les autres voix, et d'autres mélodies de chant sont citées detemps en temps, notamment « Bone pastor » (une autre section de Lauda Sion ) et « O salutaris hostia » (unestrophe eucharistique de l'hymne Verbum surnum ).

Capture d’écran 2022-09-14 190740.jpg